CONIX RDBM Architects | THE ENSEMBLE
19122
single,single-portfolio_page,postid-19122,single-format-standard,ajax_updown_fade,page_not_loaded,

THE ENSEMBLE

Une icône de haut vol

Catégorie : CARBON NEUTRAL DESIGN, OFFICE
  • VYB Visualization

    ©VYB Visualization

  • VYB Visualization

    ©VYB Visualization

Maître d’ouvrage

Wooden City Karspeldreef bv - sous la direction de Great Grey Investments

Lieu

Amsterdam

Pays

Les Pays-Bas

Objet

nouvelle construction

Programme

Projet mixed

Livraison

2024

Situé Karspeldreef 14-16 à Amsterdam Sud-Est, The Ensemble est un projet de construction neuve mixte composé de deux tours résidentielles, d’un socle abritant environ 5 000 m² d’infrastructures et d’environ 19 000 m² de bureaux. L’approche urbanistique appliquée dans ce quartier d’Amsterdam permet l’intégration d’immeubles à étages. La constellation de volumes de construction jouera un rôle clé et intégral dans la définition du profil urbain et du site public adjacent.
Le socle, plutôt haut, accueillera des espaces communautaires (un centre de santé avec pharmacie, un centre de jeunes talents et une équipe de quartier sociale), des surfaces commerciales (horeca, infrastructures sportives, bureaux et parking souterrain pour des voitures, des scooters et des vélos). Par-dessus, les tours résidentielles seront destinées à différents groupes cibles. Au « cœur du bâtiment », un hangar à vélos aménagé au rez-de-chaussée sera accessible des deux côtés via des « pockets ».
Les tours auront un caractère résolument résidentiel qui viendra renforcer la diversité du Bullewijk.

Les tours abriteront 592 logements à louer, bien orientés et dotés de vastes extérieurs. Le nouveau complexe résidentiel comprendra des appartements modernes dans trois segments locatifs, destinés à des résidents situés à différents niveaux de l’échelle de logement. Les logements auront une largeur de façade maximale. Ils seront nombreux à être orientés en diagonale, avec des garde-corps bas garants d’une interaction maximale entre les résidents et l’espace public.
La plus haute tour (119 m) se dressera à l’angle de la Karspeldreef et du Spoorpark. Elle fera écho au vaste profil urbain de la Karspeldreef et servira de pierre angulaire et d’accent urbain au site et au quartier. Du côté sud, la tour adoptera une expression architecturale particulière. La tour posée sur son socle s’exprimera par le biais de la façade « incurvée » ; le socle et la tour « fusionneront » en un tout. La « cascade », soit la façade en paliers, apportera une touche contemporaine pour donner vie à une icône de haut vol. Une grille composée d’éléments de construction empilés créera un effet rigide et statique. Les façades en longueur créeront un tout autre effet. Les bandes de façade horizontales ondulées, émaillées çà et là de balcons en saillie, dynamiseront l’architecture de la façade. La tour résidentielle plus basse (98 m) se situera en diagonale de cette tour, à l’autre angle de la parcelle. Un léger décalage angulaire par rapport à l’alignement de la parcelle donnera à la tour une identité autonome, presque indépendante et donc clairement tournée vers le tissu urbain environnant. Cette tour affichera un caractère résidentiel évident. Les différentes typologies des espaces extérieurs (balcon extérieur, loggia et balcon intérieur) doteront la façade d’un agencement en trois parties. La base, le milieu et le sommet créeront un design classique et clairement lisible. Troisième aile de l’immeuble : le socle. Composé de 6 étages, il présentera une double plinthe haute et transparente qui garantira une interaction maximale avec les environs. Cette plinthe apportera au profil urbain de la rue une forme, un contexte et une activité. L’espace public « privé » de la parcelle viendra s’imbriquer dans l’espace public contigu des rues voisines. Le profil du Bullewijkpad sera élargi par endroits au moyen d’une façade cintrée vers l’intérieur et sera doté d’un auvent sur toute sa longueur. Une « pocket » est prévue le long de la Hullenbergweg : elle donnera accès au hangar à vélos et à la tour résidentielle 2. À la clé ? Un saut d’échelle pour la rue. Cette « pocket » appuiera également le caractère « domestique » de la rue. Un autre grand auvent est prévu sur la Karspeldreef, plutôt formel et muni d’un généreux renfoncement qui marquera l’entrée de la tour résidentielle 1 et celle des bureaux. Au niveau du Spoorpark, un autre auvent et une petite « pocket » garantiront l’interaction avec le niveau du sol et dynamiseront les infrastructures sociales. En résumé, les « pockets » et les auvents contribueront à l’animation et au dialogue avec le quartier.

Une attention particulière sera accordée à l’espace public : il faut qu’il attire les visiteurs extérieurs. Les résidents y passeront d’agréables moments, mais il pourra aussi offrir un lieu de rencontre à l’ensemble du quartier. L’approche spatiale et architecturale présente donc tous les atouts pour donner du sens au site du projet.

Les bureaux du projet feront l’objet d’une procédure BREEAM. Le niveau visé actuellement est Excellent (4 étoiles), sur la base de la directive BREEAM-NL Nieuwbouw en Renovatie 2014 v2.0.

Pour en savoir plus sur la procédure BREEAM, cliquez ici.  (Ce texte existe seulement en néerlandais.)

 

Van Belle & Medina – CONIX RDBM Architects